Un violent séisme fait au moins 61 morts et plus de 300 blessés en Iran et en Irak

Des dizaines de personnes ont été tuées, plusieurs centaines blessées dans un tremblement de terre de magnitude 7,3 qui a frappé le soir du 12 novembre le nord-est de l'Irak et des régions frontalières en Iran et en Turquie.

La secousse a été enregistrée à une profondeur de 25 kilomètres à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de la ville d'Halabja, dans une zone montagneuse de la province irakienne de Souleimaniyeh, a affirmé l'Institut géologique américain (USGS).

Elle a eu lieu à 18h18 GMT et a également été ressentie en Iran - qui enregistre provisoirement le bilan le plus lourd avec 30 morts - ainsi qu'en Turquie où ni dégâts ni victimes n'ont été enregistrés, selon les autorités.

«Nous avons 30 morts dans différentes villes», a déclaré dans la nuit à la télévision nationale iranienne Mojtaba Nikkerdar, le gouverneur adjoint de la province de Kermanshah, frontalière de l'Irak.

Selon la télévision nationale, le séisme a fait au moins 200 blessés, et le gouverneur adjoint a averti que le nombre des victimes risquait de s'accroître.

En Irak, ce tremblement de terre a fait six morts dans la province de Souleimaniyeh, dans le Kurdistan irakien, selon des responsables.

Quatre personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées dans la localité de Darbandakhan, à une soixantaine de kilomètres au sud de la ville de Souleimaniyeh, a dit à l'AFP son maire, Nasseh Moulla Hassan.

 

Lien source : Cliquez ici pour afficher la page correspondante.

Laisser un message
Laisser un message